Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Sullivan 11 ans Allonnes / France

Pour faire du karting, tu dois t'inscrire dans un club. Les minimes ( 10-12 ans ) courent sur un kart de 80 cm qui atteint 80 à 90 km/h; les cadets ( 13-14 ans ) dépassent les 100 km/h sur des karts de 100 cm. C'est un véhicule qui roule vite. Ca débutera sur du matériel de location, mais si le virus te prend, il faudra peut-être acheter la machine.

Il y a deux types de compétitions sur circuit : la vitesse et l'endurance. La compétition de vitesse la plus célèbre est le championnat du monde de formule 1 ( f1 ), qui se court sur des distances de 300 km environ, en moins de 2 h. Les courses d'endurance ce déroulent le plus souvent sous forme d'épreuves de 24 h. Avec leur habitacle fermé, leurs phares pour rouler de nuit et leurs essuie-glaces, les prototypes d'endurance ressemblent plus à des voitures qu'à des bolides de f1.

Comme beaucoup d'autres pilotes, Jean Alesi a d'abord brillé en formule 3000 avant d'être admis en F1.

Pas besoin d'avoir le permis de conduire pour connaître les sensations de la formule ! Dès 10 ans, garçons et filles peuvent prendre le volant d'un kart. Ces étonnantes machines n'ont ni carrosserie, ni embrayage, ni boite de vitesses, ni même de freins ! Il suffit d'appuyer sur l'accélérateur pour atteindre des vitesses de 80 à 100 km/h et de le relâcher pour s'arrêter aussitôt. Au ras du sol, l'impression de vitesse est extraordinaire !

Emile Levassor, vainqueur de la course Paris-Bordeaux-Paris, en 1985, mourut des suites d'un accident qui eut lieu pendant cette épreuve ( sa voiture avait heurté un chien ). Ce fut la première victime des courses automobiles...

Le circuit de F1 doit répondre à des règles très strictes de sécurité, vérifiées par des inspecteurs de la Fédération internationale automobile. Le tracé de la piste est différent selon les circuits. Sa longueur varie de 3,5 à7 km, sa largeur de 7 à 11m.

Les F1 sont des laboratoires roulants pour l'industrie automobile. Mais le règlement fixe des limites à l'imagination des ingénieurs : quatre roues (!) ; poids minimum de 595 kg, pilote compris ; largeur et hauteur limitées (mais pas dans la longueur) ; moteur de 3000 cm3 maximum, pas plus de 12 cylindres, turbo interdit, etc. A ces "règles du jeu" s'ajoutent des impératifs de sécurité : coque incassable, volant détachable, harnais à 6 points d'ancrage, double circuit de freins...

Les résultats obtenus lors des essais qualificatifs précédent la course déterminent la place des pilotes sur la grille de départ. Le pilote qui a obtenu le meilleur temps occupe la meilleure place : la pole position.

La vitesse des F1 donne des frissons. Pourtant, malgré les accidents dramatiques d'Ayrton Senna et de Roland Ratzenberger sur le circuit d'Imola en 1994, il y a, en fait, très peu de morts en F1. C'est que la technologie des voitures et le professionnalisme des coureurs laissent peu de place aux imprévus.

Sullivan 11 ans , Allonnes / France.

Le karting, un sport cool mais dangereux

Bonjour Sullivan,

Excellent article.

Tes phrases sont courtes et respectent la règle d’une information par phrase ce qui est très bien. Le découpage que tu as effectué au niveau des paragraphes est réussi, chacun d’eux correspond à une idée, et c’est ce qu’il faut faire. Les informations données sont intéressantes. Le seul bémol est peut-être l’angle de ton article. En journalisme chaque article a un angle. L’objectif c’est de parler d’un sujet, ici le Karting, mais d’en parler avec un certain point de vue, sous un certain angle. Dans ton chapô (c’est le petit paragraphe en haut de ton article qui résume de ce que l’on va trouver dans l’article), tu dis « Le karting c'est un sport cool, mais dangereux ». Du coup, on s’attend à ce que tu parles dans ton article des risques dans le karting. C’est ce qui manque un peu par la suite.

Il faudra aussi retravailler un peu le titre même s’il est correct. Il doit donner au lecteur l’envie de lire le papier, mais aussi donner des informations. Ici, il est un peu succinct, je pense que tu peux l’améliorer facilement.

Mais sinon, c’est un très bon article, bien écrit, agréable à lire.

Bonne continuation à toi,

Théo, étudiant en première année à l’École Publique de Journalisme de Tours / France