Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Iliana B. 10 ans Benais France

Le 10 décembre 2014 à Olso, Malala reçoit le prix Nobel de la paix pour s’être battue pour le droit à l’éducation des femmes. Le prix Nobel de la paix est la plus grosse récompense que l’on peut espérer recevoir. C’est un prix mondial.

Au Pakistan, vers 1999, le père de Malala (Ziauddin Yosufzai) construit une école pour que les filles aient droit à l’éducation. Il faut savoir qu'au Pakistan, les femmes n’ont pas le droit de s’instruire. Malala poursuit ses études, mais c’est trop beau pour être vrai ! Les terroristes arrivent dans la Mingora (la principale ville du Swat). Ils recommandent aux filles de se déscolariser. Ils encouragent celles qui le font et insultent celles qui ne le font pas, comme Malala. Puis ils interdisent aux jeunes filles de plus de 15 ans de sortir de chez elles (sauf accompagnées).

.Malala fait des discours sur le droit à l’éducation des femmes, la reconstruction des écoles détruites par les terroristes… Cela à dû offenser les terroristes, car ils montent un attentat contre elle.

Malala décrit son agression dans le magazine PHOSPHORE :

Le 9 octobre au soir, lorsque Malala revient en bus chez elle, des hommes interceptent le car et demandent haut et fort : « Qui est Malala ? »
Personne ne répond, mais plusieurs regards se tournent vers elle. Trois coups de pistolets retentirent et Malala fut touchée à l’orbite gauche et un autre vint frapper son épaule. Elle s’effondre sur les genoux de sa meilleure amie. Quand elle se réveille, elle ne sait pas où elle est, voit flou et n’entend que de l’oreille droite.

Quelques jours plus tard, elle recouvre l’ouïe, la vue et un visage souriant et plein de volonté.

Iliana B. 10 ans Benais France

Vous pouvez trouver cette image sur "Charter for compassion"

Vous pouvez trouver cette image sur "Charter for compassion"

Endroit où vivait Malala avant l'agression

Commentaire d'article fait au petit reporter avant publication par les étudiants en journalisme

Bonjour Iliana,

Eh bien ! Ebola, Serge Lazarevic ou encore Charlie Hebdo, c’est enthousiasmant de voir des jeunes comme toi qui s’intéressent autant à des actualités sensibles comme celles ci ! Fais juste attention à la façon dont tu écris tes articles. C’est vrai que tu choisis des sujets plutôt compliqués, mais tu dois écrire tes articles avec tes mots. Il y a beaucoup de formules que tu utilises où on sent que tu t’es fortement inspirée de ce que tu as pu lire ailleurs. N’hésite pas à réécrire l’information avec tes propres mots et à mettre ta touche personnelle !
D’ailleurs, c’est beaucoup mieux dans ton article sur Malala ! Tu nous racontes plus une histoire et c’est très compréhensible. Par contre, une chose très importante : relis tes articles, et fais le relire par quelqu’un d’autres. Dans les journaux, les journalistes ont au moins deux personnes (souvent plus) qui relisent leurs articles ! Parce qu’il manque des mots dans certaines de phrases, ainsi que quelques fautes. Enfin, au sujet de la construction de l’article, en général on commença par l’acte. Donc dans ton cas, il serait peut-être plus judicieux de mettre ton paragraphe sur le prix Nobel en tout premier, puis ensuite, tu racontes son histoire. Et c’est très bien d’avoir récupéré son témoignage, tout en citant la source (Phosphore ici) !
Sinon c’est vraiment très bien, continue comme ça !!
Bon courage,
Lola, 2eme année à l'EPJT